top of page
  • Diego Lazaro

5 conseils pour créer un environnement de travail inclusif pour les employé.e.s trans



Le 31 mars marque la Journée Internationale de la Visibilité Trans. Le but de cette journée est de célébrer les avancées obtenues par cette communauté mais aussi de faire prendre conscience de la discrimination qui sévit encore dans la société.


Selon l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne, 27 % des personnes trans ont subi de la discrimination au travail. Ce chiffre montre qu'il reste encore beaucoup à faire pour sensibiliser les gens à ce sujet et que les entreprises ont un rôle à jouer pour prévenir ce genre de comportements.


Alors, que peuvent faire les entreprises pour créer un environnement de travail sûr pour leurs employés trans ?

1.Autoriser l'utilisation du "nom couramment utilisé"


Selon les pays, un changement légal de nom peut être difficile à mener à terme. Cela peut prendre plusieurs mois et nécessiter une série d'étapes qui rendent le processus difficile et douloureux pour les personnes concernées. Au travail, une bonne pratique consiste à permettre aux personnes trans d'utiliser le nom avec lequel elles se sentent le plus à l'aise, sans avoir à s'en tenir au nom qui apparaît sur leur passeport. Permettre l'utilisation du nom couramment utilisé sans exiger de documentation spécifique peut alléger le processus de transition qu'ils ou elles doivent traverser.



2.Code vestimentaire flexible


Dans certaines entreprises, l'utilisation d'uniformes genrés est obligatoire. Ces uniformes contribuent souvent à reproduire les rôles et les stéréotypes de genre traditionnels. Permettre à tous les employé.e.s d'utiliser l'uniforme qu'ils/elles souhaitent, sans s'en tenir à un sexe spécifique, peut être une bonne pratique. La dernière entreprise à avoir mis en place des uniformes non sexistes était Virgin Atlantic, ce qui a entraîné une augmentation positive des demandes d'emploi pour l'entreprise.



3.Recrutement inclusif


Avoir une formation spécifique pour les recruteurs et les managers sur la conception de processus de recrutement inclusifs est essentiel pour attirer et retenir les personnes trans. Il est important d'apprendre les bonnes procédures lorsqu'il s'agit d'éviter les préjugés, de poser les bonnes questions et d'accompagner les candidat.e.s tout au long de leur processus. D'autres bonnes pratiques peuvent être de s'associer à des associations LGTB+ ou de collaborer avec des sites d'emploi spécifiques qui aident les personnes trans à entrer sur le marché du travail (par exemple : MyGWork).



4.Salles de bains non genrées


Aller aux toilettes est une action qui ne cause aucun mal-être à la plupart des gens. Cependant, il est souvent considéré comme une cause de stress pour la communauté trans. C'est un endroit où iels se sentent souvent jugés et mal accueilli.e.s. Par conséquent, pour éviter cela, les entreprises peuvent soit créer des salles de bains non genrées, soit donner la possibilité aux employés d'utiliser la salle de bains du sexe auquel iels s'identifient. Avoir un panneau spécifique aux toilettes ou recevoir une formation pendant le processus d'intégration est essentiel pour que les personnes trans se sentent à l'aise.


5.Politiques de non-discrimination


Cela peut sembler évident, mais votre entreprise doit avoir des politiques de non-discrimination avec des mesures spécifiques pour punir les comportements discriminatoires. En ce qui concerne la LGTB-phobie, elle peut s'exprimer par des blagues, des commentaires ou des actions désagréables envers les personnes du collectif. Toutes ces actions doivent être typifiées afin d'éviter les erreurs d'interprétation et inciter les victimes à signaler de telles agressions. Trop souvent, les victimes évitent de signaler ces situations parce qu'elles ne savent pas comment interpréter l'infraction et ne pensent pas être prises au sérieux par les ressources humaines.




Cliquez ci-dessous pour voir nos formations


Comments


bottom of page